Philippe DUPONT

 

LE CHOIX DANS LA DATE

 

Edito du 10 mai 2022

 

Tout le monde le sait ou presque , le 8 mai est un jour férié en France. Cependant, un nombre conséquent d’entre nous et pas seulement les jeunes générations finit par ne plus trop savoir à quel évènement précis il se réfère : guerre de 14 ou de 40 ?

Il marque bien le jour de la Capitulation du IIIème Reich Allemand et de sa disparition le 8 mai 1945,  douze ans après avoir été fondé par un certain Adolf Hitler qui avait forgé l’espoir de le faire durer mille ans et d’imposer au reste du monde sa folie meurtrière , par guerre mondiale interposée.

Le dictateur a mis fin à ses jours le 30 avril, dans les ruines de Berlin à l’approche de l’Armée Rouge, ce qui va provoquer un premier armistice signé par le Général Jodl, représentant l’Amiral Donitz qui a succédé à Hitler, le Général Smith, chef d’Etat major de « Ike » Eisenhower et un représentant soviétique, le général Sousloparov, sans oublier la présence comme témoin d’un représentant de la France Libre, le Général Sevez.

L’acte sera donc signé dans la cave d’un collège technique de Reims (où s’était installé l’Etat-Major des Forces Armées US, ndlr) dans la nuit du 7 mai 1945… ce qui provoquera la colère de Staline qui ne reconnaitra cet acte que comme un préliminaire à un second accord qu’il exige d’être signé par un haut représentant Soviétique, en l’occurrence, le Maréchal Joukov.

Cela sera chose fait le lendemain 8 mai, en présence du plus haut-gradé Soviétique, du haut commandement Allemand sous l’égide du Général en chef Keitel, du Général Français de Lattre de Tassigny et du Général Américain Spaatz…

Pour cause de décalage horaire avec Moscou, c’est la date du 9 mai qui sera retenue pour l’histoire de l’URSS et de ses futurs pays satellites….

77 ans après la fin d’un conflit qui aura provoqué la mort de plus de 60 millions de personnes (dont plus de 20 en URSS), quand est-il de la pérennité de ces « journées du souvenir » qu’elles soient le 8 ou le 9 mai ? en sachant que la quasi-totalité des protagonistes de cette période sombre de l’Histoire ne sont plus de ce monde ?

 

Dans l’état actuel des choses, le flambeau est surtout entretenu par les anciens d’Algérie mais dont la tranche d’âge flirte allègrement avec les quatre-vingt-cinq ans, d’où l’inquiétude croissante : qui les remplacera après leur disparition ?

Les deux cérémonies du Souvenir des deux guerres mondiales et des guerres coloniales ne finiront-elles pas finalement regroupées un même jour ? . Déjà sous le septennat de Valéry Giscard d’Estaing,  cette option avait été proposée mais provoqua alors un tel tollé (du fait de nombreux anciens combattants des deux guerres encore en vie) que l’exécutif finit par y renoncer…

A présent, nul ne le sait mais chacun est conscient que le souvenir de ces valeureux soldats tombés au champ d’honneur doit être maintenu, ne serait-ce que pour entretenir le devoir de mémoire auprès des générations futures…

Le 8 mai 1945, est aujourd’hui symbole de l’Armistice et de l’éradication de la barbarie Nazie mais on l’a oublié, il marqua également l’histoire par un épisode tragique s’est déroulé le jour même de l’armistice, mais de l’autre côté de la Méditerranée, à Sétif et ses environs au cœur d’une Algérie alors Française, où une manifestation pour fêter la victoire mêlée à une contre-manifestation des mouvements pro-indépendantiste s’est transformée, après l’intervention des forces de l’ordre et de l’armée en un véritable massacre faisant plusieurs milliers de victimes (d’origine européenne en partie mais beaucoup plus important au niveau des anticolonialistes).

Cette journée tragique a certainement déclenché les germes du soulèvement populaire qui allait se transformer, une décennie après en véritable « guerre d’Algérie » qui traumatisa une partie des « appelés » voire des «rappelés » qui franchirent la méditerranée pour de longs mois pour mener une guerre dont ils comprirent pas toujours l’utilité….

Mais le 8 mai 1954 rappelle également la date de la reddition de l’armée Française à Dien-Bien-Phû face à l’armée de libération vietnamienne qui marqua la fin de 9 ans de guerre, causant au passage la mort de 80 000 militaires français mais également de bien nombreuses victimes de l’armée de libération qui allait poursuivre une nouvelle guerre dans les deux décennies qui suivirent…

 

 

 

Le 9 mai marquant simultanément la célébration de la victoire du Bloc soviétique sur l’Allemagne nazie mais également ce qui est devenue la « Journée de l’Europe » depuis que le mardi 9 mai 1950,  le ministre Robert Schuman lança la fameuse Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) qui allait porter sur les fonts baptismaux une sorte d’« Etats-Unis d’Europe, version économique » afin de relever des ruines de la guerre,   la partie occidentale du vieux continent …

On le sait encore, les récents évènements tragiques concernant la guerre Russo-Ukrainienne ont fait ressurgir de vieux fantômes issus de l’immédiat après-guerre : le retour d’une certain guerre froide entre l’Occident et la Russie, cette dernière prétextant la violation du territoire Ukraine sous prétexte d’une « Nazification » qui gangrènerait ce pays émancipé du grand frère Russe et prompt à tomber dans les bras de « l’Europe » et surtout de « L’Otan » afin de nuire à ses anciens frères d’armes de l’URSS. Aujourd’hui, l’Ukraine a gommé cette date du 9 mai, qu’elle ne reconnait plus…

En outre, la poussée d’une fièvre souverainiste voire nationaliste à travers l’Europe amène une petite partie des Européens à fustiger l’idée même de l’Union Européenne, source toujours selon eux, de tous leurs malheurs depuis que certains dirigeants ont ouvert la « boite de Pandore » en s’inféodant à une Europe supranationale et complice d’un mondialisme rampant qui réduirait à jamais l’indépendance des nations….

Mais en définitive, la grande majorité d’entre nous préfère le choix de la raison dans un monde certes incertain mais toujours porteur d’espoir ou de renouveau comme purent l’être en leur temps, ces dates des 8 et 9 mai, et le fait de perpétuer leur souvenir nous permet de mieux revisiter notre passé afin de pouvoir préparer de façon lucide notre avenir commun…