En-tête

PROLOGUE

 

Pour beaucoup d’entre nous, 1969 évoque deux choses dans l’imaginaire collectif : une année érotique, comme cette chanson symbolisée par le tandem Gainsbourg-Birkin mais surtout le premier pas de l’homme sur la lune qui reste encore et toujours un exploit technologique hors norme….

C’était surtout la France dans un Monde d’il y a 50 ans qui n’a plus rien à voir avec aujourd’hui. Ni mieux, ni pire mais tellement différent : deux blocs qui s’affrontaient alors : l’occident contre celui de l’est séparés par un « rideau de fer », la Chine en pleine « révolution culturelle » qui ne s’était pas encore éveillée mais qui croisait le fer avec son voisin Soviétique, une France pas encore remise du précédent moi de mai et qui s’apprêtait à dire non à son sauveur de juin 40, une Europe d’un marché commun de six membres qui cohabitaient avec trois dictatures : l’Espagne, le Portugal et la Grèce et une Allemagne coupée en deux depuis 20 ans, partenaire zélé du Bloc de l’Est….

Dans une Afrique en grande partie indépendante depuis 10 ans, la vie n’était pas vraiment un long fleuve tranquille : des tentatives de coups d’état comme en Guinée, d’autres réussis comme en Libye où un jeune Capitaine du nom de Kadhafi renverse la monarchie et tente de relancer l’idée d’un panarabisme affirmé sous l’égide d’un Nasser vieillissant, des guerres d’indépendance interminables dans les colonies portugaises du Mozambique et d’Angola, au Nigeria, la terrible guerre civile du Biafra fracture en deux le pays le plus peuplé du jeune continent…

L’Amérique latine est à l’aube de connaitre les dictatures sanglantes qui l’entacheront les deux décennies prochaines, victime de la crainte d’une contagion marxiste dans des territoires contrôlés par les Etats-Unis : encore la guerre froide en arrière-plan… tout comme au Vietnam, plutôt les deux Vietnam, celui du Nord aux mains des communistes et celui du Sud, pro-occidental qui ont entrainé les Etats-Unis dans une guerre indirecte avec l’URSS et dont le risque d’enlisement trouve toute sa quintessence… Ce qui incite, le nouveau Président Américain, Richard Nixon à vouloir sortir de ce conflit avant de connaître une humiliante défaite, comme naguère le colonisateur Français……

A la lecture de ce spectacle du monde, on sera peut-être enclin à penser qu’avant ce n’était pas vraiment mieux qu’aujourd’hui, non toujours différent avec des points très positifs que nous allons aborder durant ce long feuilleton dédié à cette année-là : d’abord au niveau musical, en France et dans le monde et qui fut particulièrement fécond, à un point tel qu’il hante encore nos mémoires.

Nous évoquerons longuement la Conquête spatiale qui trouva là son apogée un soir de juillet aux yeux d’une grande partie du reste de l’humanité. Voulue par feu John Kennedy dès son accession à la Maison-Blanche, comme pour donner la réplique aux premiers succès du rival Soviétique : il y eut Gagarine, il y aura bientôt Armstrong….

Nous reviendrons plus en détail sur un Monde en ébullition puis sur la France de cette époque, encore prospère qui faisait voler un drôle d'oiseau nommé Concorde mais qui commençait à toussoter, anticipant les premiers soubresauts d’une crise économique qui se profilait à l’horizon…

Enfin, nous aborderons le monde des arts et de la culture, de Beckett aux collégiens révolutionnaires de « IF » de Lindsay Anderson, à la consécration du bagnard Papillon ou encore d’ une histoire qui était une fois dans l’ouest. Les motards d’Easy Rider nous amèneront « on the road again », comme pour saluer ce bon routard de la « Beat Génération » Jack Kerouac qui venait de tirer sa révérence……

Very good trip….

Cliquez sur les liens ci-dessous:

3. Juin, 2019

PREMIER EPISODE:

Voyage à l'intérieur de la Planète Pop

15. Juil., 2019

DEUXIEME EPISODE:

On a marché sur la Lune

7. Août, 2019

TROISIEME EPISODE

Cinescopie 69

15. Sept., 2019

QUATRIEME EPISODE

France Nouvelle Société