MONTLHERY CITE MILLENAIRE

"Au pays de Montlhéry, Ville-Reine de l’Île-de-France

Où trouver à la fois le plus de bonne humeur,
de goût du fin manger, d’accueils faits de grand cœur,
d’histoire plus illustre et de plus belle France,
qu’en ce pays où, svelte et royal d’élégance,
Montlhéry tient le sceptre effilé de sa Tour
dont l’ombre bleue se mêle aux primeurs à l’entour ?

Où rencontrer, en quels de tous nos champs gaulois,
dans un plus riche ensemble asperges, petits pois,
fraises, tomates - aussi meilleurs gîtes et soupe,
qu’au toujours jeune et gai pays de File Etoupe ?
Mais où trouver d’esprit plus subtil - Montlhéry -
qu’en la ville où Louis XI attabla son esprit ?

Pourtant (loin que je me dédise et qui qu’en grogne)
autant que mets ici l’air pur fait la besogne
de vous mettre en santé folle, extraordinaire,
puisqu’à le respirer on devient centenaire
et qu’il donne aux bourgeois et paysans, ma foi !
Plus d’esprit que Voltaire en leur plus petit doigt."

Paul Fort

 

 

Située à vingt-cinq kilomètres au sud de la Capitale et au cœur du Hurepoix, Montlhéry est traversée par la Nationale 20 qui peut mener les automobilistes au-delà de Toulouse, vers la frontière espagnole.  Chaque jour, plus de 50 000 véhicules la traverse avec son lot d’embouteillages et ses feux de signalisations interminables…

Ancien chef-lieu de canton entre 1967 et 2015, elle est aujourd’hui rattachée au canton de Longjumeau (arrondissement de Palaiseau). Totalement intégrée l’agglomération parisienne, cette cité au passé historique et agricole très riche n’a pourtant rien d’une ville de banlieue traditionnelle mais cultive encore et toujours, lorsque l’on arpente ses rues tortueuses et pittoresques, une atmosphère encore provinciale et fière de demeurer une cité d’art et d’histoire….

D’où qu’il vienne, l’automobiliste ne peut qu’apercevoir la célèbre « Tour », unique vestige du château fort, qui se dresse fièrement sur une butte abrupte, d’où elle tire son nom : « Mont le Héry » qui signifie d’ailleurs montée rude et difficile et qui domine tous les environs telle une vigie qui protègeraient ses ouailles d’un quelconque danger….

La capitale de la « Tomate » n’a pas à rougir de ses atouts et de sa notoriété : pour les uns, c’est un gros bourg historique qu’il faut visiter, pour d’autres c’est le synonyme de grands moments du sport automobile, les écoliers narreront leurs « années de pensionnat » dans les institutions privées réputées, les plus lettrés se souviendront du récit de la « bataille de Montlhéry » né sous la plume du « Prince des Poètes » , les « bidasses » se rappelleront de l’année passée au 121 -ème régiment du Train et les plus consuméristes se souviendront du BHV disparu…….

Montlhéry abrite dans son panthéon personnel, des personnalités différentes mais qui furent attachés à ce territoire : Thibault File-Etoupe, seigneur des lieux qui tenait son domaine d’Hugues Capet, le Poète Paul Fort et bien sûr le coureur automobile Jean-Pierre Beltoise…L’ancien domaine royal ne les a pas oubliés en dédiant un nom de rue à chacun d’entre eux….

 

A suivre…..